La société 5 steps et Phenix Development ont organisé les 7 et 8 juin  2010 deux séances de présentation de la méthode. Ces séances ont été animées par Monsieur Monomakhoff Nicolas, inventeur de la méthode et modérées par Monsieur Mariche Lakhdar, consultant-expert de la société Phenix Development. Ont appuyé ces présentations, Mademoiselle Trotignon Claire et Monsieur Mugnier Nicolas, experts de la méthode 5 steps.



La première séance a lieu au siège de la société SNVI (Rouiba) et a vu la participation des cadres dirigeants et des directeurs centraux de cette société.
A l’issue de la présentation et des fructueux débats qui l’ont suivi, le directeur central chargé de la stratégie et cadre dirigeant a proposé l’organisation d’un atelier pour permettre à l’entreprise de voir concrètement, à partir d’un cas pratique, les possibilités de progrès qu’offre la méthode. Cette proposition a été acceptée et sera organisée dans les semaines à venir.



La deuxième séance était destinée à différents dirigeants d’entreprises publiques et privées, de grandes écoles universitaires, des consultants et des associations professionnelles :
CATEL (représentée par son Président Directeur Général), Groupe SOFTAL (représentée par sa responsable d’appui au développement, mandatée par son Président et son Directeur général), les  Sarl  Genitec, ECRC, ECC,  Vatec (représentées par leur Gérant respectif), l’Ecole Nationale  Supérieure d’Agronomie (représentée par sa Directrice générale), l’association des producteurs de boissons (APAB) (représentée par sa directrice générale), les consultants-experts Messieurs Mourad Sadou, Boukhalfa Nourredine, Mezoued Mohand.
Participants à la séance du Hilton

L’accueil de la méthode a été des plus positifs. Tous les participants ont souligné les possibilités qu’offre cette méthode pour permettre à l’entreprise de surmonter ses faiblesses et d’améliorer les facteurs de performance et de progrès.


M. Monomakhoff anime le débat avec les cadres de la SNVI
Ces deux séances ont été marquées par des débats très riches, qui ont souligné le fait que cette méthode, qui bénéficie d’une publication par Afnor, peut apporter une contribution substantielle aux efforts de mise à niveau engagés par les entreprises algériennes, avec les appuis des pouvoirs publics. C’est effectivement, une méthode simple pour résoudre des enjeux complexes. Cette simplicité fait qu’elle peut être appliquée tant dans les entreprises économiques, les établissements d’enseignement ou dans les administrations publiques. Là ou il y a un effort d’amélioration et de progrès à faire, cette méthode est utile.
Le journal El Watan a fait un compte rendu de la journée qui s’est déroulée à l’Hôtel Hilton. Monsieur Monomakhoff, co-auteur également du livre sur la méthode, a dédicacé l’ouvrage aux nombreux participants qui ont assistés à ces séances.